Mairie de cadalen

Mairie de Cadalen

Site officiel de la commune

DISCOURS VŒUX 2019

M. Le conseiller départemental, madame et messieurs les maires et les élus, mesdames, messieurs.

Nous voici réunis une fois de plus pour ce moment traditionnel qu’est la cérémonie des vœux. Un moment attendu qui permet de faire un point sur l’année écoulée et sur les projets à venir.

Tout d’abord, je veux vous remercier d’avoir bravé le froid, la nuit, les microbes pour être là ce soir si nombreux.

Je veux vous souhaiter au nom de l’ensemble du conseil municipal, mes meilleurs vœux pour l’année 2019. Qu’elle vous apporte la joie, la santé, de la réussite dans vos projets personnels, professionnels. Qu’elle soit bienveillante avec ceux qui ont vécu des moments douloureux en 2018. Mais surtout qu’elle vous permette de vivre de nombreux moments de partage, d’amitié, de convivialité, avec vos proches, votre famille car là est la vraie richesse.

Prendre le temps de se pencher sur les faits marquants de l’année écoulée est un exercice qui me surprend à chaque fois. Depuis le début de l’humanité, nous avons fait des progrès techniques extraordinaires et fulgurants notamment ces dernières années, Nous vivons dans un monde high teck, nous allons sur la lune, nous rêvons même d’aller sur mars mais devant ces acquis incontestables la même question se pose à moi : en terme d’humanité, avons-nous évolué autant ? Sommes-nous plus généreux, plus tolérants, plus honnête ? Sommes-nous capables de plus d’empathie, de respect ? L’Homme est capable du pire comme du meilleur, il suffit de balayer les actualités pour s’en rendre compte. Alors attachons nous au meilleur en ce soir de vœux. Faisons preuve d’optimisme et d’espoir.

L’espoir, il nous a porté plusieurs semaines à l’unisson à l’occasion du Mondial, Nous avons vibré, crié, chanté à l’unisson pour porter l’équipe de France et fêter sa victoire.

Déjà, à Cadalen, nous avions vibré début juin quand notre équipe de foot est arrivée en finale de la coupe du Tarn.

Face à Terssac, d’un niveau supérieur, nos joueurs se sont battus et ont marqué un but. Une défaite certes, mais tout à fait honorable ! Bravo, vous avez ouvert le chemin à l’équipe de France !

Après ces parenthèses enchantées, apaisantes, la réalité a repris ses droits.

Le mouvement des gilets jaunes, dernier en date d’une année émaillée de manifestations, doit nous interroger sur la prise en compte de la parole des citoyens, de leur réalité de vie : leurs contraintes, leur situation familiale, professionnelle, géographique…

Le président de la république a lancé la semaine dernière le grand débat national autour de 4 grands thèmes, la transition écologique, la fiscalité et les dépenses publiques, la démocratie et la citoyenneté, l’organisation de l’Etat et des services publics. Nous faciliterons la tenue des débats car c’est notre rôle d’élus de faire en sorte que s’exerce la démocratie.

Dans ce même esprit, nous avons aussi mis à votre disposition un cahier de doléances.

Bien sûr, des questions qui se posent sur le devenir de ces contributions, certains parlent de manœuvres présidentielles pour apaiser les tensions actuelles, d’autres disent qu’il y aura inévitablement des récupérations politiques d’un bord ou d’un autre …

Restons lucide, il y aura tout cela.

Mais pourquoi ne pas profiter de ce débat pour prendre la parole et dire les réalités de vos vies, vos idées, vos attentes. Discuter, échanger, argumenter, convaincre est une façon de mieux se connaître, de faire émerger des initiatives, de construire ensemble, en concertation. Tout cela doit se faire dans le respect de la parole des uns et des autres, sans violence, sans insultes.

Chacun de vous, en qualité de citoyen, peut être à l’initiative d’un débat et je vous engage le faire.

Cela fait 2 ans maintenant que la communauté d’agglomération Gaillac/Graulhet a été créée.

Après une première année où il a fallu digérer la prise des compétences voiries et scolaire, harmoniser les compétences déjà portées par les anciennes communautés des communes, intégrer les nouveaux personnels et réorganiser les services, mettre en place une gouvernance qui n’oublie personne, l’année 2018 a vu du mieux. Mais pour autant, il reste du chemin à faire.

Au-delà du coté organisationnel, qui est primordial pour assurer la continuité des services aux populations, il est nécessaire de réfléchir à un projet commun qui rassemble tous les élus du territoire autour de valeurs, de projets et qui définissent l’identité de notre communauté d’agglo. Ce type de travail a été fait pour le secteur de l’enfance et de la jeunesse à travers l’élaboration du Projet Educatif Communautaire. Il a rassemblé au cours de différents ateliers des élus municipaux, communautaires, des enseignants, des professionnels de la petite enfance, de l’animation, des bénévoles d’associations, tout un panel de personnes qui interviennent auprès des enfants et des jeunes et qui ensemble ont défini les axes forts de l’action éducative pour notre territoire et les actions concrètes qui en découlent. Une piste à suivre pour impliquer le plus grand nombre d’élus et d’acteurs locaux à la construction d’un projet de territoire réaliste, concret et qui va de l’avant.

Le défit majeur, pour la communauté d’agglomération comme pour les communes, est de continuer à maintenir des services, à faire des investissements pour garder notre territoire attractif, pour soutenir l’économie locale dans un contexte de contraintes budgétaires fortes. Cela nécessite de faire des choix bien sûr mais aussi d’être en lien avec les autres acteurs du territoire et d’être à l’écoute des idées innovantes.

Dans ce sens, l’agglomération a lancé depuis janvier une expérimentation auprès des cantines scolaires qui confectionnent elles-mêmes les repas. Il s’agit d’approvisionner pour une fois par semaine les cuisines avec des légumes et des produits de saison, bio et locaux. Une légumerie portée par la Société coopérative Terra Alter, située à Montans, collecte les produits, les épluches, les lave et les vends prêts à être cuisinés. Cela répond à une préoccupation de nombreux parents attentifs à ce que mangent leurs enfants, tout en soutenant l’agriculture tarnaise !

Autre initiative intéressante soutenue par l’agglo, les projets coopératifs citoyens.

Il s’agit de regrouper des citoyens, des collectivités, des entreprises, des agriculteurs, etc… autour d’un projet de transition énergétique. Par exemple la mise en place de panneaux photovoltaïques sur des toitures des collectivités. La spécificité de ces projets est qu’ils sont initiés, maitrisés et financés par un collectif qui réinvestit les bénéfices perçus sur le territoire. Une réunion d’information sera organisée à ce sujet à Cadalen au printemps. Vous en serez informés.

Au cœur même de Cadalen, l’agglo a fait un bel investissement ! Je parle bien sûr des bâtiments de la micro crèche et de la médiathèque. Depuis son ouverture le lundi 27 septembre, elle accueille 16 enfants de 0 à 3 ans de Cadalen et des communes voisines. Bébés, parents, employées, tout le monde se sent bien dans les locaux.

Il a été prévu dans le bâtiment une salle mutualisée où tous les lundis, les assistantes maternelles et les enfants dont elles ont la garde se retrouvent dans le cadre du Relais d’Assistantes Maternelles.

Quant à la médiathèque, nous attendons tous avec impatience sa mise en service. C’est une question de semaine semble-t-il…

Ces équipements sont un plus pour notre bassin de vie, ils apportent un service de proximité supplémentaire et renforcent son attractivité.

Projets communaux

Les aînés sont installés depuis le mois d’août dans leur nouveau local, sous la salle des fêtes, qui hébergeait jusque là le FLEP. En effet, l’ancienne école où ils étaient installés n’était plus adaptée ni sécurisée. Ils sont maintenant de plein pied avec le terrain de pétanque et peuvent profiter de cet espace extérieur pour de multiples activités, à l’ombre des platanes. La proximité du parking et la configuration du lieu est tout à fait adapté à tous les adhérents du club, même les moins autonomes, et je voudrais saluer la grande diversité d’activités proposées par le bureau et sa présidente Maguy Soulié, activités qui vont de la danse en ligne, nouvelle activité, l’informatique, les cartes et la marche avec des parcours adaptés aux plus âgés. Je vous assure, ils ont un agenda de ministre !

Bien évidemment, cette redistribution des salles ne s’est pas faite sans grincements de dents. Certains se sont sentis expulsés malgré leur installation dans l’ancienne cantine scolaire, rénovée et réaménagée à l’intention des associations cadalénoises. Vous savez bien que nous faisons le maximum pour chaque association ait un lieu pour ses activités, et qu’il est impossible de donner une salle à chaque association. Il faut mutualiser. C’est le mot à la mode.

Au niveau de la voirie communale et intercommunale, nous avons réalisé un volume de travaux d’un montant de 84 000euros sur laquelle nous percevons 28 500 euros du Département et un retour de FCTVA de près 13000euros. Malgré cela, vous l’avez certainement remarqué, les nids de poule, voire d’autruche se multiplient actuellement sur certaines routes. Leur réparation est prévue, notre fournisseur de point attend a eu des problèmes de réapprovisionnement…

Route de Faget, la pose de quilles plastiques pour créer des chicanes et faire ralentir les automobilistes est une question de jours. Le sens interdit sera maintenu dans le sens route de Graulhet/Cadalen afin de limiter la circulation, comme validé avec les riverains.

Un cheminement doux à la sortie du lotissement des vignes a été aménagé pour rejoindre la route du moulin à vent en toute sécurité.

Depuis longtemps, la deuxième tranche de la traversée du village fait partie des programmes des élus successifs. A tel point que cela devient une arlésienne ! Plusieurs facteurs nous ont conduits à différer ce chantier qui ne se fera pas durant ce mandat. Les travaux de réqualibrage de la route départementale 964, d’une part, du fait de la déviation qui traverse le village et entraîne un surcroit de circulation.

Pour information, on s’orienterait vers une pause des travaux cet été, il y a dans le département de nombreux chantiers routiers à mener et la partie la plus dangereuse de celui-ci est faite, avec une reprise des travaux l’été 2020.

D’autre part, le projet de maison de santé pluridisciplinaire multi site qui n’était pas prévu au départ, a pris corps. La commune va porter l’investissement que représente la construction des bâtiments qui regrouperont les médecins, un cabinet d’infirmières, la pharmacie, qui seront locataires. Nous allons lancer la consultation pour le choix d’un architecte dans quelques jours, nous espérons le premier coup de pioche à la fin de l’année. De leur côté, les kinés doivent construire leur propre cabinet sur le terrain mitoyen, ce qui fera un pôle santé bien identifiable, à proximité de l’école et de la micro crèche, et tout proche du cœur de village.

Le développement de ce secteur du village avec les équipements nouveaux et à venir et le lotissement qui se construit à la viguerie, nous obligent à repenser les circulations sur ce secteur. Plus largement, nous avons besoin de mener une réflexion globale sur l’aménagement du centre du village.

Dans ce cadre, nous faisons partie du programme de soutien et de dynamisation des bourgs centre que pilote la région, avec les intercommunalités. Ce programme permet de définir les enjeux et les priorités à porter tant sur le plan des services de proximité, des aménagements et de bénéficier des aides et de l’ingénierie des collectivités partenaires, compétences que nous n’avons pas dans nos mairies.

Les travaux d’agrandissement du cimetière du village commenceront au printemps. Nous avons choisi le maitre d‘œuvre qui va piloter cette opération.

Voilà pour les principaux travaux et projets actuels.

Nous avons eu du changement au sein du personnel.

Yvette Gontier a fait valoir ses droits à la retraite fin juin. Irène Molinier a quant à elle a souhaité un changement professionnel à compter de septembre. Toutes assuraient l’entretien des locaux communaux notamment ceux de l’école et aidaient au service de la cantine avec beaucoup de sérieux et de cœur.

Sylvain Girou, agent technique a demandé sa mutation en août pour les services des espaces verts de Castres où il a la charge d’entretenir le stade Pierre Fabre. Quand le CO gagne, c’est un peu grâce à lui ! Avant de quitter la commune, il a tenu à réaliser le projet de réaménagement des abords de la mairie qu’il nous avait proposé et qui est très réussi.

Le conseil et moi-même, nous les remercions chacune et chacun pour leur disponibilité et leur travail au sein de notre commune et nous leur souhaitons le meilleur pour leur nouvelle vie.

Nous n’avons pour le moment pas remplacé Sylvain car nous voulons nous donner le temps d’évaluer la nécessité d’un recrutement. Cela veut dire que les chantiers sont planifiés et priorisés différemment et prennent plus de temps. Il faut dire qu’au quotidien, les agents assurent de nombreux travaux. Ils travaillent aussi bien au faucardage, à l’entretien des terrains de sport, à l’installation d’une douche ou à la taille des arbres, parent aux imprévus, aident les associations si besoin…  A suivre donc.

Par contre, les postes à l’école ont été pourvus par Mme Huguet et dans un premier temps par Mme Natalya Rauzy, qui est brutalement décédée le 12 novembre. Cette nouvelle nous a tous bouleversés.

En juin prochain, Françoise Garrejat va elle aussi faire valoir ses droits à la retraite après 30 ans de bons et loyaux services au secrétariat de la mairie. C’est une longue page de la vie municipale qui va se tourner !

Je vous voudrais remercier l’ensemble des personnels de notre collectivité quelque soient leurs missions pour leur travail, leur disponibilité, leur dévouement au service des élus et des Cadalénois.

Cette année encore, nous avons vécu des moments inoubliables.

Le 1313, le marathon où tu ne cours jamais seul, à la mémoire de Laurie, a mobilisé des centaines de participants dans un bel élan de solidarité et d’amitié pour collecter des fonds en faveur de la recherche et au soutien des familles qui ont un enfant malade. Une journée magnifique qui a embelli ce week-end de fêtes cadalénoises.

L’exposition du Centenaire de l’armistice de la guerre 14/18 qui a nécessité de longs mois de préparation, de collecte et mise en page de documents qui a été exposée 4 jours durant à la salle des fêtes. Ce travail complet, de passionnés et passionnant a été salué par les personnalités présentes lors de l’inauguration de l’exposition. Il a été complété par une conférence très instructive sur l’historique des monuments aux morts. Merci à tous ceux qui ont participé à cet immense travail de mémoire.

Une parenthèse musicale à l’église de Gabriac avec le Festival d’Autan qui nous a fait découvrir cette petite chapelle sous un autre jour.

Et bien sur tous les moments que, vous bénévoles des nombreuses associations cadalénoises vous avez initié, porté, organisé tout au long de l’année, que ce soit sur le plan culturel, festif, sportif, loisirs. Un grand merci à vous tous pour l’animation et la convivialité que vous apportez et qui rendent notre commune si accueillante.

Merci aux enseignants, aux animateurs de l’ALAé et à tous les bénévoles de l’association 123 Familles, pour leur implication auprès des enfants à l’école. C’est un travail passionnant mais difficile et exigeant.

Je voudrais adresser des remerciements sincères aux gendarmes de la brigade de Gaillac représenté ici par l’adjudant Bergé pour leur présence et leur disponibilité sur la commune malgré un vaste territoire à couvrir. Merci également à la brigade motorisée et au Major Ayrinha. Je n’oublie pas les pompiers qui se sont excusés mais qui répondent toujours présents en cas de besoin. Vous êtes, mesdames, messieurs, des partenaires importants.

Merci à mon équipe qui depuis plus de 10 ans pour certains sont toujours là au service de la commune, ne comptant pas leur temps. Merci pour leur soutien, leur présence. Merci à nos familles pour leur patience.

Je tiens à saluer les jeunes élus du conseil municipal jeunes qui arrivent au terme de leur mandat. S’intéresser à la vie municipale à leur âge est une bonne façon de mesurer ce qu’est l’engagement citoyen. Bravo à eux et à leur maire, Emilie Marion, à qui je donnerai la parole tout à l’heure.

Pour finir, je vous renouvelle les vœux de santé, de bonheur et de réussite au nom du conseil municipal. Belle année à tous !

?
Commentaires

« PanneauPocket | Avis De Marché Public »
WP2FB Auto Publish Powered By : XYZScripts.com